Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR » Sport » Citroën s’engage en WTCC avec Sébastien Loeb et présente la C-Elysée

Citroën s’engage en WTCC avec Sébastien Loeb et présente la C-Elysée


Citroën a présenté fin juillet le véhicule de la saison 2014 du WTCC pour World Touring Car Championship, soit le Championnat du monde des voitures de tourisme.

Pour rappel, Citroën avait officialisé fin juin l’engagement de Sébastien Loeb sous ses couleurs en 2014 dans le Championnat du monde des voitures de tourisme. Un « rêve » pour le nonuple champion du monde des rallyes. C’est la première fois que Citroën s’engage sur ce championnat des voitures de tourisme.

« Le WTCC repose sur plusieurs socles fondamentaux pour Citroën : une large visibilité médiatique, une réglementation limitant les budgets et un calendrier véritablement mondial. Cet engagement nous permet à nouveau de mettre en avant notre signature Créative Technologie, mais aussi de soutenir le développement de la Marque sur des marchés porteurs et en croissance tels que la Chine, la Russie ou l’Amérique du Sud. Je tiens à remercier notre partenaire historique Total, qui nous accompagnera dans cette nouvelle aventure. »

explique Frédéric Banzet, directeur général de Citroën. Cet engagement ne remet pas en question l’engagement de Citroën en WRC selon Yves Matton, directeur de Citroën Racing.

Utiliser la compétition comme soutien actif à notre développement commercial

Le teasing de Citroën quelques jours avant l’annonce : nom de code M43.


Début 2012 Citroën préparait un future modèle appelée M43 en interne, qui a été nommé C-Elysée par la suite. Le titre de la vidéo teaser annonçait déjà le modèle pour les aficionados de la marque. Nous pouvions conclure que la M43 sera sur la piste pour le WTCC.

Un modèle peu connue en France…

La C-Elysée a été présentée par Citroën en 2008 à Pékin (Beijing). Ce modèle est toujours basé sur la plate-forme de la Citroën ZX et il est destiné exclusivement au marché chinois. La C-Elysée ne dispose que d’une seule motorisation 1.6i 16v disponible en boîte manuelle 5 rapports ou automatique 4 rapports.

En 2012 une nouvelle Citroën C-Élysée est dévoilée, berline tricorps basée sur la Peugeot 301. Elle repose sur un empattement de 2,65 m pour une longueur totale de 4,44 m. Elle est construite en Espagne, à Vigo et sera destinée en priorité aux marchés émergents. Toutefois, elle est commercialisée dans les départements d’outre-mer. Ce véhicule était présent au Mondial de Paris 2012.

… bientôt célèbre

En effet, la Berline du segment C, est idéale pour affirmer la volonté commerciale de la firme aux chevrons sur les marchés à forte croissance, du bassin méditerranéen à l’Amérique Latine en passant par la Chine ou la Russie, en cohérence avec le calendrier et les circuits du WTCC.

Le choix de la C-Elysée

Frédéric Banzet, directeur général de Citroën argumente :

« Le choix de la C-Elysée comme modèle de base pour construire notre voiture de WTCC illustre très concrètement notre volonté d’utiliser la compétition comme soutien actif à notre développement commercial. Avec des manches en Amérique Latine, au Maroc, en Chine ou en Russie, le calendrier du WTCC est véritablement mondial et cela sera un vrai atout de faire courir une C-Elysée, vecteur clé de notre croissance devant des publics passionnés de sport automobile. »

Une berline tri-corps bénéficiant du savoir-faire de Citroën Racing en WRC

Le design de la C-Elysée

La C-Elysée WTCC propose des jantes de 18 pouces, une lame aérodynamique intégré et un pare-chocs avant qui accentue la calandre avec son éminent double chevron.

D’une livré grise et blanche accentué de rouge, posée au ras du bitume sur ses roues de 18 pouces, la C-Elysée WTCC est, en un mot, impressionnante. Intégrant une lame aérodynamique, le bouclier souligne la grille de calandre au double chevron proéminent. Élargies à l’avant comme à l’arrière, les ailes contribuent au caractère résolument sportif de la carrosserie. À l’arrière, l’imposant aileron achève de coller la voiture à la piste.

De plus, selon Xavier Mestelan-Pinon, Directeur technique de Citroën Racing :

« le choix d’une carrosserie tri-corps était idéal sur le plan de l’aérodynamique. Par conséquent, le choix de la C-Elysée nous convient parfaitement ».

« Nous avons pu installer les divers composants assez facilement. Dans la mesure où il s’agit de notre première voiture de course de piste, nous avons constamment dû nous poser des questions sur la pertinence de nos choix, mais c’est ce qui rend ce un défi particulièrement excitant « .

La voiture sera le tout premier véhicule à être conçu en conformité avec les nouvelles réglementations, actuellement en cours de préparation par la FIA pour la catégorie l’année prochaine.

Transfert de technologie du WRC au WTCC

L’arrivée de Citroën Racing sur les circuits coïncidera avec l’entrée en vigueur d’une nouvelle génération de voitures, plus spectaculaires qu’actuellement. « Découvrir une discipline et repartir d’une feuille blanche constitue un superbe défi pour notre entité », appuie Yves Matton, Directeur de Citroën Racing.

« Pour autant, nous pourrons réexploiter une grande partie de notre savoir-faire, à commencer par le moteur 1.6 turbo à injection directe de la DS3 WRC. Le travail a déjà débuté dans notre centre technique de Versailles et il va s’intensifier dans les semaines à venir, avec les premiers essais de notre voiture et une campagne de développement pour préparer la saison 2014. Nous restons évidemment attachés au rallye et nous poursuivrons nos efforts pour réaliser le meilleur résultat possible en 2013. Grâce à l’intensification de notre partenariat avec Abu Dhabi, nous conserverons une présence en WRC avec un dispositif différent et de nouveaux objectifs. »

Le moteur de la C-Elysée

À Versailles, les équipes de Citroën travaillent déjà à l’adaptation du moteur 1.6 turbo à injection directe de la DS3 WRC. Une voiture qui a déjà porté Loeb et Citroën au sommet du sport automobile mondial. Avec 380 ch, la C-Elysée WTCC dépasse de 80 ch la puissance de la DS3 WRC. Le base du moteur est la même, à savoir le 4 cylindres 1,6 Turbo, mais ici la suralimentation est débridée ce qui permet ce gain de performances.

Sous le capot, le C-Elysée WTCC est propulsé par le même moteur turbocompressé à injection directe de 1,6 litres que la DS3 WRC.

Type : Citroën Racing – 1.6 turbo à injection directe
Cylindrée : 1598 cm3
Puissance maximum : 380 ch à 6000 tr/mn
Couple maximum : 400 N.m à 4500 tr/mn
Puissance au litre : 237,8 ch/L
Distribution : Double arbre à cames en tête
4 soupapes par cylindre
Alimentation : Injection directe pilotée par boîtier Magneti Marelli
Traction : Avant
Boîte de vitesses : Séquentielle à six rapports Sadev – Commande mécanique

Citroen en WTCC avec le pilote Sébastien Loeb

Le communiqué de Sébastien Loeb à propos de la confirmation de Citroen en WTCC

« Je suis en premier lieu heureux de cette confirmation, c’est un peu un rêve de se dire que nous allons tous ensemble écrire un nouveau chapitre de notre histoire, a réagi Loeb. Je suis impatient de faire mes premiers tours de roues au volant de la voiture et d’entamer les essais. J’ai utilisé cette année de transition pour multiplier les expériences et mettre à niveau mon pilotage sur circuit. Je ne prétends pas gagner d’emblée, mais j’ai bien l’intention d’y parvenir un jour. » a déclaré Sébastien Loeb.

Le feedback de Loeb

Sébastien Loeb a testé en ce début août pour la première fois la nouvelle Citroën WTCC. Avant de pouvoir enfin tester la C-Elysée WTCC, Loeb avait tout d’abord passé du temps à bord de sa DS3 WRC modifiée pour des spécifications piste. Étonnamment, le feeling n’a pas été si différent entre les deux autos, confie Loeb.

« J’avais un bon feeling avec la WRC modifiée », admet-il. « Puis, quand nous avons finalement testé la vraie WTCC pour la première fois, j’étais déjà à l’aise avec. Bien entendu, je l’ai trouvée bien meilleure, comme l’équipe a amélioré beaucoup de petites choses. J’ai été assez surpris et je suis content de la maniabilité et de l’équilibre. »

Avant de franchir le pas des motorisations WTCC 1.6L Turbo, Chevrolet, qui a dominé le WTCC ces dernières années, avait réalisé près de 5000 kilomètres de tests. Citroën dispose également d’un plan de bataille, même si Loeb n’en connaît pas encore tous les détails.

« Je ne sais pas exactement quels sont les plans. Bien sûr, nous allons faire assez de tests, mais je ne sais pas si ce sera 5000 km. Il faut prendre en compte le fait que Citroën est déjà en train de travailler sur le 1.6L Turbo depuis plusieurs années en rallye. Là, c’est un peu différent et plus puissant en raison des nouvelles règles, mais la base est la même. »

Loeb a beau surtout avoir une expérience d’endurance sur piste, l’attrait du WTCC est fort pour le Français : l’effort se porte sur une plus courte durée, au cours de deux courses sur chaque rendez-vous. Le défi sera de taille, les nouveaux pilotes disposant de peu de temps en début de weekend pour apprendre les circuits avant les qualifications. « J’ai eu quelques expériences en GT et en Porsche Supercup. C’est vrai que j’ai principalement couru en endurance, mais je préfère clairement les courses sprint ».

Citroën C-Elysee WTCC 2014 premiers tests


Après avoir fait ses premiers tours de roues il y a quelques jours, Citroën a maintenant commencé un programme de tests de développement. Le véhicule C-Elysée WTCC fera sa première apparition publique au Salon de Francfort du 12 au 22 septembre.

MAJ 06/08/2013

La communication de Citroën commence

Sébastien Loeb a été devancé par un autre pilote, qui est triple champion du monde de voitures de tourisme. Regardez la vidéo :

Source : site officiel Citroën Racing

The following two tabs change content below.

Ewen LJ

Team Principal - Fondateur du concept-site superblog DESIGNMOTEUR. Web designer, entrepreneur, passionné par le web, la photographie entre autres et les voitures... depuis toujours soit depuis +25 ans. Depuis octobre 2012, J’écris quelques mots en tant que passionné de l’automobile, de la moto et des sports mécaniques, en axant mes sujets sur le design automobile, la motorisation du véhicule, la communication visuelle des constructeurs, le marketing de la marque, sur l'Économie de l'industrie automobile et sur d'autres thèmes tels que la Mode, l'Art, le Cinéma, le Jeu Vidéo et ses relations avec l'Automobile.

Quelques questions à propos du site pour connaitre vos avis :

Sondage DM été 2016


Comments are closed.