Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR » Media » Pikes Peak International Hill Climb 2016 : start of the 94th PPIHC & 100 ans d’existence

Pikes Peak International Hill Climb 2016 : start of the 94th PPIHC & 100 ans d’existence


Pikes Peak est une course de côte, qui se tient sur la montagne de Pikes Peak, aux États-Unis. Cette montagne haute de 4 301 mètres, ce qui en fait un des sommets les plus haut de l’État du Colorado. En 1915, l’aménagement d’une route vers le sommet fut entrepris, et un an plus tard, les 10, 11, et 12 août 1916, la première Pikes Peak Hill Climb fut organisée à l’initiative de Spencer Penrose, le propriétaire d’un hôtel qui avait financé l’aménagement de la route. Rea Lentz, un jeune pilote de 22 ans originaire de Seattle, conduisit ainsi sa Romano Demon Special jusqu’au sommet devant quelques milliers de spectateurs le 12 août, en 20 min 55 s 61,3, inscrivant ainsi en premier son nom au palmarès du ‘Penrose Trophy’. Pikes Peak International Hill Climb est la troisième plus ancienne course automobile officielle encore active aux États-Unis, après la Course de côte du Mont Washington (1904), et les 500 miles d’Indianapolis (dont la première épreuve a lieu en 1911). Depuis tous les ans en été il y a cette course, juste après les 24 Heures du Mans et le Festival of Speed qui a lieu encore en ce moment. Ce weeked c’est le départ de la 94ème édition de la Pikes Peak International Hill Climb et l’anniversaire centenaire.

Moment & Map of Pikes Peak International Hill Climb

Moment of Pikes Peak International Hill Climb

Le tracé est long de 19,93 km et présente 156 virages. Le départ a lieu à 2 865 mètres d’altitude et se termine environ 1 440 mètres plus haut, d’où son surnom : ‘The race to the clouds’, que l’on traduis par « La course vers les nuages ». En arrivant près du sommet, le ravin atteint 600 mètres au plus haut.

La différence d’altitude, et donc de pression de l’air, est telle qu’elle influence notablement la puissance des moteurs entre le départ et l’arrivée. Cette différence d’altitude amène également des caractéristiques climatiques constamment changeantes, avec des expositions au soleil variables et perturbant de façon importante les pilotes. Une scène est devenue mythique, lors de la montée de Pikes Peak du pilote Ari Vatanen en Peugeot 405 T16 vs l’éblouissement du soleil, en 1988.

Peugeot returns to Pikes Peak


À partir de 2012, le tracé est désormais entièrement goudronné, ce qui modifie le profil de l’épreuve, et ne rend plus les temps comparables avec les années précédentes où la course n’était pas entièrement sur bitume.

Du fait de la puissance des véhicules et de la piste, qui est particulièrement poussiéreuse et glissante, les voitures sont équipées d’énormes ailerons à l’avant et à l’arrière, pour les plaquer au sol. Ces appendices sont devenus une sorte de signature des véhicules participant à cette course.

Notre génération (la mienne année 90 ne) se souvient (que) de la montée record de Pikes Peak du pilote Sébastien Loeb en Peugeot 208 T16.

Pikes Peak 2013 : Victoire et record pour Sébastien Loeb


En fait l’épreuve Pikes Peak a été rendue célèbre grâce au documentaire de Jean-Louis Mourey intitulé Climb Dance, mettant en scène Ari Vatanen et la Peugeot 405 T16 Pikes Peak. Dont la scène devenue mythique, moment lors de la montée de Pikes Peak du pilote Ari Vatanen en Peugeot T16 vs l’éblouissement du soleil, en 1988.

Ce film court-métrage Climb Dance de cinq minutes a été primé dans différents festivals américains.

Climb Dance – Pikes Peak 1988


Climb Dance is a famous cinéma vérité short film, which features Finnish rally driver Ari Vatanen setting a record time in a highly modified four-wheel drive, all-wheel steering Peugeot 405 Turbo 16 GR at the 1988 Pikes Peak International Hill Climb in Colorado, USA. The film was produced by Peugeot and directed by Jean Louis Mourey. In 2013, the 25th anniversary of that famous victory, Peugeot commissioned remastered HD version of film in celebration of their entry in the Pikes Peak International Hill Climb 2013 edition with rally ace Sébastien Loeb driving the 208 T16 Pikes Peak.


Du WRC à Pikes Peak International Hill Climb

Parallèlement au championnat du monde des rallyes, Audi engagea la première voiture en 1982, une quattro, confiée à John Buffum, d’Audi of America. Il s’impose deux fois, en 1982 et 1983, dans la division Open Rally.

En 1984 c’est à Michèle Mouton qu’une quattro est confiée. Elle prend la tête de sa catégorie mais ne parvient pas à s’imposer au classement général, elle décroche la seconde place sur le podium. Les américains lui prodiguent des encouragements et lui proposent de revenir l’année suivante. Elle s’attaque à nouveau au record de la piste en 1985. Aux essais, il lui est reproché d’avoir chauffé ses pneus avant de s’élancer, comme il est d’usage en rallye. Elle signe les meilleurs temps des essais. Le jour de la course, elle part en dernière position (meilleurs essais) dans sa Sport quattro et remporte la course, établissant un nouveau record avec 11 min 25 s 39, améliorant le temps précédent de 13 secondes. Michèle Mouton établit ainsi une triple performance : record de la piste, première victoire d’un non-américain dans cette compétition et première victoire d’une femme pilote.

Pour 1986, Audi confie sa voiture à l’américain Bobby Unser, déjà huit fois vainqueur de cette épreuve et trois fois vainqueur des 500 miles d’Indianapolis. À bord de la Quattro Sport E2, il remporte la victoire ainsi que le record de la montée en 11 min 9 s 22, soit 16 secondes de moins que Michèle Mouton l’année précédente.

En 1987, après le succès du Dakar, Jean Todt s’intéresse à Pikes Peak. Trois 205 t16, considérées comme l’évolution 3 du modèle, sont engagées, avec à leur volant Ari Vatanen, Shekhar Mehta et Andrea Zanussi. La voiture développe 550 chevaux pour 850 kilos, avec des ailerons hypertrophiés. Mais ce sera Walter Röhrl qui gagnera l’épreuve en passant pour la première fois sous les 11 minutes, en 10 min 47 s 85. Vatanen finit deuxième, à 7 secondes de l’Audi, résultat qui selon lui est dû à la rupture d’un collier d’une Durit de suralimentation8.

La 205 sera remplacée victorieusement les années suivantes par la 405 T16, qui, sous l’apparence du nouveau modèle Peugeot, conservait en grande partie la mécanique de la 205 et Vatanen remportera la course en 1988.


Quand Pikes Peak devient connu,

C’était l’époque où Audi et Peugeot rivalisaient de performance. Audi avait commencé en 1984 avec Michèle Mouton, qui gagna en 1985 en améliorant de 13 secondes le précédent record avec un temps de 11 min 25 s 39. L’année suivante, Bobby Unser se chargea de descendre le record à 11 min 9 s 22. En 1987, Walter Röhrl fut dépêché pour lutter contre l’armada Peugeot et ses trois 205 Turbo 16. Résultat, Audi est le premier constructeur à descendre sous les 11 minutes en établissant un nouveau record en 10 min 47 s 85.

C’est en 1988 que Peugeot va prendre la relève d’Audi, qui fut invité à ne pas se représenter après quelques victoires consécutives. Ari Vatanen réussira à battre le temps de Röhrl, mais de justesse : 10 min 47 s 22, soit 63 centièmes de mieux seulement. L’année suivante, Peugeot signera une deuxième victoire consécutive grâce à Robby Unser, mais celui-ci n’améliorera pas le chrono de Vatanen.

Le record fut de nouveau battu en 1994 : au volant de sa Toyota Celica Turbo, Rod Millen signe un temps de 10 min 4 s 06.


Pikes Peak International Sizzle Reel


Pikes Peak de notre temps,

Aujourd’hui, la course est divisée en une quinzaine de catégories. De la moto à la voiture en passant par le quad ou les camions, chaque véhicule est représenté. La catégorie la plus célèbre et la plus spectaculaire reste la catégorie Unlimited, où s’affrontent des monstres de plus de 1 000 chevaux.

Le 1er juillet 2006, Nobuhiro Tajima, patron de Suzuki Sport, a tenté de battre le record de Millen au volant d’un Suzuki Sport Grand Vitara préparé de 940 ch. Les conditions météo ont obligé les organisateurs à réduire le parcours. Le chrono réalisé a été de 7 min 38 s.

L’édition 2007 est la bonne pour Nobuhiro Tajima. Au volant de sa Suzuki Sport XL7 Hill Climb Special, il parvient enfin à établir un nouveau record sur le parcours complet avec un temps de 10 min 1 s 408, battant ainsi le record vieux de treize ans de Rod Millen de 2,6 secondes.

L’édition 2011 est également bénéfique pour Nobuhiro Tajima. Au volant de sa Suzuki SX4 de 910 chevaux pour un poids de 950 kg, il parvient enfin à établir un nouveau record sur le parcours complet avec un temps de 9 min 51 s 278, battant ainsi son propre record. Le Néo-Zélandais Rhys Millen n’a pu ni battre de record, ni passer sous les 10 minutes, se contentant d’un temps de 10 min 9 s 242 et de la seconde position.

L’édition 2012 permet à Rhys Millen de battre le record du tracé en signant un chrono de 9 min 46 s 164, au volant d’une Hyundai Genesis Coupé, modifiée pour la catégorie Time Attack, tandis que le Français Romain Dumas avait déjà signé le meilleur temps du tracé en 9 min 46 s 181, c’est-à-dire 17 millièmes de secondes de plus que le chrono établi par l’Américain. Cette édition 2012 fut la première disputée sur un parcours intégralement asphalté, et que les mauvaises conditions météo sur le haut du parcours (pluie et grêle) ont obligé les pilotes à lever le pied dans les derniers kilomètres. Le temps de référence de Rhys Millen pouvait donc être facilement battu dans une prochaine édition de la course.

L’édition 2013 s’est tenu le 30 juin. Peugeot Sport a décidé d’engager un véhicule, sur la base de la 208. Peugeot returns to Pikes Peak. Cette Peugeot 208 T16 Pikes Peak a un rapport poids/puissance de 1 ch/kg (875 ch/875 kg) qui lui permet une accélération de 0 à 100 km/h en 1,8 s, c’est-à-dire mieux qu’une Formule 1. Tout un engouement se fait autour du pilote français nonuple champion du monde des Rallyes WRC Sébastien Loeb qui, bien qu’il participe pour la première fois à la « montée vers les nuages », est un des favoris avec Rhys Millen et le Français Romain Dumas et a pour objectif de battre le record de Rhys Millen. Meilleur temps des qualifications10, Loeb s’élance en premier dans l’ascension et, avec un temps de 8 min 13 s 878 il bat l’ancien record11 de plus d’une minute et demie. Deuxième au classement, Rhys Millen bat lui aussi son ancien record de 44 secondes avec 9 min 2 s 192, Jean-Philippe Dayraut est troisième avec 9 min 42 s 740. Romain Dumas, meilleur temps du tracé en 2012 et un des favoris cette année, a dû abandonner à cause d’un problème de batterie.

Pikes Peak 2014 Winner : Romain Dumas Onboard


He had been dreaming of it for as long as he can remember and on his third try, he made it : Romain Dumas has won the legendary Pikes Peak hill climb in the Norma M20 « RD Limited » ! Driving in the Unlimited class, the Alès, France native bested the two official electric Mitsubishi entries. He is the third French driver to win the event, after Michèle Mouton and Sébastien Loeb. Here is his run onboard. Video by Erin Ehrhardt.

L’édition 2015 couronne pour la première fois une voiture électrique, la Drive eO PP03 de Rhys Millen en 9 min 7 s12.

Map of Pikes Peak International Hill Climb

Pikes Peak International Hill Climb - map

Pikes Peak International Hill Climb – map


2016 Pikes Peak International Hill Climb

PPIHC 2016 – 100th Anniversary Commercial


Don’t miss the 100th anniversary & 94th running of The Broadmoor Pikes Peak International Hill Climb brought to you by Gran Turismo on June 26, 2016.

Start of the 94th Running Pikes Peak International Hill Climb


MAJ 26/06/2016

Déjà vainqueur il y a deux ans, Romain Dumas a triomphé au volant d’une Norma M20 RD. Il a parcouru les vingt kilomètres de Pikes Peak en 8 min 51 s 445, soit le deuxième meilleur chrono de l’histoire de l’épreuve (derrière les 8 min 13 s 878 de Sébastien Loeb en 2013).

Norma Auto Concept (ou tout simplement Norma) est une marque de voiture de sport française basée à Saint-Pé-de-Bigorre et fondée en 1984 par Norbert Santos et Marc Doucet dont les prénoms ont donné le nom de la marque (Nor-Ma). Elle s’est fait connaître en compétition monoplace, en endurance et en course de côte.


Et si il y en a qui se demande pourquoi donc, Gran Turismo est affiché sur le logo officiel ?

Pikes Peak International Hill Climb to be Sponsored by Gran Turismo in 2015

November 5th, 2014 via GTPlanet

‘The Pikes Peak International Hill Climb – the most famous and challenging hill climb race in the world – has just announced that Gran Turismo will be the “Platinum Sponsor” for the 2015 event, and will even be part of the race’s official name.’

“The Pikes Peak International Hill Climb is an event I’ve followed since my childhood,” stated Kazunori Yamauchi, creator of the Gran Turismo franchise. “We’re thrilled to become a part of one of the most historic and prestigious motorsports events in the world. Pikes Peak is such a unique race, there’s truly nothing that it can be compared to.”

“We are beyond excited to have developed a relationship with Gran Turismo and couldn’t have asked for a better organization to become partners with,” Tom Osborne, Chairman of the Board of The Broadmoor PPIHC, explained. “Yamauchi-san is such an incredibly talented and well respected individual: to have him put the name of the brand he has built from the ground up on our race is a true honor.”

‘The press release stops short of mentioning if the Pikes Peak rally course will be returning to the game, though it seems all but confirmed with Gran Turismo as the title sponsor of the event. The Pikes Peak rally course was, of course, last seen in Gran Turismo 2, and it has become somewhat infamous over the past 15 years as fans have anxiously been hoping for its return – it is the ranked at #1 as most-wanted course in GTPlanet’s Track Suggestions forum, with more than 750 votes.’

It is also often associated with the Suzuki Escudo Pikes Peak Hill Climb – one of the most popular and famous cars in the history of the franchise.


via GTPlanet May 28th, 2016. ‘Well, we can still hope the Pikes Peak rally course will appear as a part of future game updates…’


On peut donc être quasi sûr aussi que ‘Pikes Peak International Hill Climb’ sera dans le prochain Gran Turismo Sport.

Reste à attendre confirmation et officialisation !?


Source et images :
Pikes Peak


The following two tabs change content below.

Ewen LJ

Team Principal - Fondateur du concept-site superblog DESIGNMOTEUR. Web designer, entrepreneur, passionné par le web, la photographie entre autres et les voitures... depuis toujours soit depuis +25 ans. Depuis octobre 2012, J’écris quelques mots en tant que passionné de l’automobile, de la moto et des sports mécaniques, en axant mes sujets sur le design automobile, la motorisation du véhicule, la communication visuelle des constructeurs, le marketing de la marque, sur l'Économie de l'industrie automobile et sur d'autres thèmes tels que la Mode, l'Art, le Cinéma, le Jeu Vidéo et ses relations avec l'Automobile.

Quelques questions à propos du site pour connaitre vos avis :

Sondage DM été 2016


Comments are closed.