Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR » Sport » L’histoire de Bruce McLaren – né en 1937 – Bruce McLaren Motor Racing créé en 1963

L’histoire de Bruce McLaren – né en 1937 – Bruce McLaren Motor Racing créé en 1963


Bruce McLaren (né le 30 août 1937 à Auckland, Nouvelle-Zélande – mort le 2 juin 1970 à Goodwood, Angleterre) est un pilote automobile néo-zélandais, qui courut en championnat du monde de Formule 1, disputant 98 Grands Prix de 1958 à 1970. Brillant pilote, il a fondé l’écurie McLaren, devenue l’une des plus prestigieuses de l’histoire du sport automobile.

L’histoire de Bruce McLaren – 1937 à 1965

Bruce McLaren est né le 30 août 1937 à Auckland, Nouvelle-Zélande, le deuxième enfant de la famille.

image

A 16 ans, il a participé à sa première course de côte dans une Austin 7 « bricolé ».

image

Quatre ans plus tard, il a remporté the ‘Driver to Europe’ et donc arriva en Europe. Il participe à des courses de F2 dès 1959 (Formula 2, codifiée par la FIA fin 1947), mais le GP Allemagne 1958 fut le jour où tout a changé : il a participé à la course de F1 avec une voiture, une Cooper F2, et a terminé cinquième au classement général, et fut le vainqueur de la classe F2. McLaren impressionne en se hissant en cinquième position à l’arrivée. Cela lui vaut d’être désigné pilote officiel de la marque pour la saison suivante.

image

De 1959 à 1965, il a piloté pour Cooper et a remporté 3 courses: Sebring en 1959 (devenant le plus jeune vainqueur en F1 à l’époque), Argentine 1960 et Monaco 1962.

En 1963, s’inspirant de l’exemple de son ami Jack Brabham, Bruce McLaren monte sa structure Bruce McLaren Motor Racing Ltd, destinée notamment à engager des voitures en Formule Tasmane (championnat d’Océanie de monoplaces) ainsi qu’en CanAm (épreuves de sport-prototypes en Amérique du Nord). Lassé des résultats en chute libre de l’écurie Cooper, Bruce franchit le pas et engage également ses propres voitures dans le championnat du monde de Formule 1 à partir de 1966. Après des débuts laborieux, Bruce McLaren touche au but en remportant hors-championnat du monde la Race of Champions, puis le GP de Belgique en 1968, tandis que son coéquiper et compatriote Denny Hulme remporte deux victoires et parvient à se glisser dans la lutte pour le titre mondial.

image

Comme une indication de son expérience et de sa fiabilité au fil des années, dans les points de championnat cumulés, il s’est classé cinquième derrière Graham Hill, Fangio, Jim Clark et son ami Brabham.

L’histoire de Bruce McLaren – 1966 à 1970

En 1966, il a remporté les 24 Heures du Mans avec Chris Amon dans un 7-litre Ford Mark II et l’année suivante les 12 heures de Sebring avec Mario Andretti dans une Ford Mark IV.

image

image

Il a également participé à Can-Am (Canadian American Challenge Cup). Sa domination de la série était si clair que cela a été surnommé ‘The Bruce et Denny Show’. L’équipe a remporté cinq des six courses en 1967, quatre des six en 1968 et les 11 en 1969.

Bruce a remporté le titre en 1967 et 1969.

image

En partie grâce à l’argent du prix provenant de la série Can-Am, Bruce financé sa propre équipe de Formule 1 en 1963. On le voit ici avec Teddy Mayer et Robin Herd.

image

Il a dû attendre trois ans jusqu’à ce qu’il soit en mesure de courir en F1 : Monaco 1966.

image

En 1968, il remporte le Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps. Bruce est, encore à ce jour, l’un des seuls trois hommes pour effectuer l’incroyable exploit de remporter une course de Formule 1 dans une voiture de sa propre fabrication. Il rejoint Sir Jack Brabham et Dan Gurney dans cet exploit.

image

Malheureusement, sa vie a été prise trop tôt : le 2 septembre, en 1970, après un accident à Goodwood, où il testait sa voiture M8D.

He was reportedly the “most universally liked driver of his era » as written by Geoffrey Williams and Pete Lyons. Frank Falkner said in August 1970: “He would say that he had had a marvelous life and that he hoped we wouldn’t forget him”.>

Deal. We will never forget you, Bruce.

Traduit en français, du post publié par McLaren Soul. Article original The Story of Bruce McLaren – McLaren Soul (EN)

McLaren Tooned : L’histoire de Bruce McLaren et d’un kiwi nommé Russel – Vidéos

Tooned La série d’animation de McLaren a fait son retour pour l’année 2013 pour célébrer les 50 ans de la fondation de ‘Bruce McLaren Motor Racing Ltd’.

McLaren ‘Tooned 50′

Dans le premier épisode, le Professeur M, qui encadre les pilotes, présente une soirée autour des 50 ans de l’équipe. Après des blagues au succès plus que limité, il veut lancer une présentation de quatre heures de tous les succès de McLaren, mais un mystérieux vieil homme l’interrompt. Ce dernier veut raconter la vraie histoire de l’équipe, puis évoque – dans le 2ème épisode – la jeunesse de Bruce McLaren.

McLaren 'Tooned 50'

McLaren ‘Tooned 50′

les épisode de la série McLaren Tooned spéciale 50 ans :

Credits
Production Company : Framestore
Director : Chris Waitt, Henry Trotter
Production Company Producer : Liz Oliver
Executive Producer : Simon Whalley
Editor : Carey Williams
CG Supervisor : Richard Coley
Art Director : Ian Spendloff

Source : McLaren

The following two tabs change content below.

Ewen LJ

Team Principal - Fondateur du concept-site superblog DESIGNMOTEUR. Web designer, entrepreneur, passionné par le web, la photographie entre autres et les voitures... depuis toujours soit depuis +25 ans. Depuis octobre 2012, J’écris quelques mots en tant que passionné de l’automobile, de la moto et des sports mécaniques, en axant mes sujets sur le design automobile, la motorisation du véhicule, la communication visuelle des constructeurs, le marketing de la marque, sur l'Économie de l'industrie automobile et sur d'autres thèmes tels que la Mode, l'Art, le Cinéma, le Jeu Vidéo et ses relations avec l'Automobile.

Quelques questions à propos du site pour connaitre vos avis :

Sondage DM été 2016


Comments are closed.