Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR » Auto » McLaren F1 GTR châssis #06R des 24 Heures du Mans 1995 et McLaren P1 GTR à Genève en 2015

McLaren F1 GTR châssis #06R des 24 Heures du Mans 1995 et McLaren P1 GTR à Genève en 2015


La McLaren P1 GTR va faire ses débuts au 85ème Salon International de l’Auto de Genève, avec quleques retouche par rapport au concept-car P1 GTR présenté il y a six mois, à Pebble Beach. La McLaren P1 GTR à Genèva 2015 s’inspire de la légendaire McLaren F1 GTR, châssis #06R.

McLaren P1 GTR - photo sur circuit Cadwell - 2015 - avant

McLaren P1 GTR – photo sur circuit Cadwell – 2015 – avant

McLaren P1 GTR - photo sur circuit Cadwell - 2015 - arrière

McLaren P1 GTR – photo sur circuit Cadwell – 2015 – arrière

McLaren fête cette année le 20ème anniversaire de sa victoire aux 24 Heures du Mans avec la F1 GTR, épreuve sur laquelle le trio constitué d’Andy Wallace, Derek et Justin Bell, s’était adjugé la troisième place au volant du châssis #06R aux couleurs de Harrod’s.

McLaren P1 GTR

Avant de les exposer sur son stand genevois, McLaren, le constructeur de Woking a fait rouler ces deux hypercar d’exception sur le circuit anglais de Cadwell Park, pour quelques tours de piste dirigés notamment par Chris Goodwin, le responsable des essais de la marque britannique.

McLaren P1 GTR meets the iconic McLaren F1 GTR – Geneva preview


Two decades after the McLaren F1 GTR swept the board at the 24 Hours of Le Mans, the McLaren P1 GTR will debut at the 2015 Geneva Motor Show in production form. The striking track-only model is finished in a livery inspired by one of the most iconic colour schemes of modern-day motorsport, in homage to a car which has reserved its own place in history – the yellow and green McLaren F1 GTR, chassis #06R.

La livrée de ce véhicule rend hommage à la McLaren F1 GTR jaune et verte, châssis #06R, qui a gagné une place dans l’histoire en faisant partie de l’une des cinq F1 GTR qui ont dominé les 24 Heures du Mans lors des débuts historiques de la McLaren il y a 20 ans.

The McLaren P1 GTR to debut at Geneva Motor Show


The development programme for the most powerful and most exclusive McLaren model to-date has been stepped up over the winter months, with the limited edition McLaren P1 GTR being put through its paces across Europe and the Middle East. Ahead of the start of production later this year, and the start of the bespoke Driver Programme, the track-only model will make its global debut in production form at the 2015 Geneva Motor Show in March.

McLaren P1 GTR : Du concept à la piste

La McLaren P1 GTR est venue à bout d’un programme intense d’essais dans le monde entier après le lancement en avant-première du concept-car au Concours d’Élégance de Pebble Beach l’été dernier. Ces essais ont permis d’apporter des améliorations au projet d’origine afin d’optimiser les prestations aérodynamiques et le système de refroidissement.

L’essieu avant est 80 mm plus large que celui de la McLaren P1 et, avec son splitter avant au profil plus agressif, le véhicule a une hauteur réduite de 50 mm et repose sur des jantes de course de 19 pouces en alliage ultraléger et à blocage central équipées de pneus Pirelli slick. Une fine lamelle aérodynamique a été introduite dans la partie basse de la carrosserie, comme prévu dans le concept, permettant ainsi d’optimiser le flux d’air.

Le pare-brise léger de la McLaren P1, dont l’épaisseur est de 3,2 mm seulement, a été retenu alors que les vitres latérales sont maintenant réalisées en polycarbonate selon des spécifications de course avec une « petite fenêtre » coulissante du côté du conducteur. Les vitres trempées chimiquement du toit ont été remplacées par des panneaux en fibre de carbone pour créer dans l’habitacle une atmosphère plus enveloppante et confortable, tout comme pour le couvercle du compartiment moteur. Les mesures adoptées pour réduire le poids de la McLaren P1 GTR contribuent à éliminer plus de 50 kg par rapport au modèle conçu pour la route. McLaren a réussi à gagner 50 kg pour abaisser le poids à 1440 kg. On notera par exemple l’utilisation de vitrage polycarbonate, d’un toit en fibre de carbone ou d’un alliage titane/inconel pour l’échappement. L’aérodynamique est aussi optimisée avec un gain de 10% annoncé, entre autre grâce au gros aileron arrière fixe et non plus mobile comme sur la voiture de série, mais qui peut tout de même passer de 32° à 0° comme le système DRS des F1.

McLaren P1 GTR - 2015 - arrière

McLaren P1 GTR – 2015 – arrière

A la différence de la McLaren P1, la McLaren P1 GTR est caractérisée par la présence d’un aileron à hauteur fixe qui s’élève plus de 400 mm au-dessus de la partie arrière parfaitement sculptée, avec une hausse de plus de 100 mm par rapport à l’aileron réglable du modèle standard. Grâce à l’interaction avec les flaps aérodynamiques situés devant les roues avant, l’aileron arrière contribue à augmenter l’appui aérodynamique de plus de 10 %, soit jusqu’à 660 kg à 240 Km/h.

Monté sur des supports légers en fibre de carbone, l’aileron est équipé du même système DRS (Drag Reduction System) que la McLaren P1, qui permet de réduire l’angle d’incidence de 32° à 0° par la simple pression d’une commande du volant. Une autre caractéristique audacieuse et distinctive de la partie arrière est l’imposant pot d’échappement à deux sorties réalisé en alliage de titane et Inconel, qui permet de réduire le poids de plus de 6,5 kg par rapport au système déjà allégé monté sur la version de route.

Des modifications et des améliorations importantes ont été apportées au système IPAS (Instant Power Assist System) au-dessous de la carrosserie en fibre de carbone.

Le moteur de la McLaren P1 GTR

Le cœur de la McLaren P1 GTR bat au rythme d’un moteur biturbo V8 essence de 3.8 litres associé à un moteur électrique léger encore plus puissant. Ces deux unités génèrent ensemble un total de 1 000 ch, dont 800 ch sont produits par le moteur à essence et 200 ch proviennent du moteur électrique.

Le moteur central arrière gagne en puissance moteur/chevaux (+ électrique via Power Unit) par rapport à la P1 « de série » passant le total de 916 ch à 1000 ch.

Enfin plus exactement 986 chevaux d’origine mécanique notation anglaise*, 1000 ch (en norme DIN), de 800 chevaux, combiné à un moteur électrique de 200 ch.

*986 Brake horsepower = 1000 Cheval-vapeur norme DIN

Moteur M838T

Moteur M838T

Le moteur reste celui de la P1 de série, soit le M838T de son petit nom, pour McLaren v8 3.8 litre Turbo. Petit nom mais grande puissance et récompensé ! Pour la deuxième année consécutive, McLaren Automotive reçoit l’Engine of the Year Award. Produit au sein de son unité spéciale au cœur du centre technique Ricardo Shoreham, ce fameux moteur M838T est développé conjointement par McLaren Automotive et Ricardo plc, grand bureau d’études indépendant dans le domaine des moteurs.

En savoir plus sur la McLaren P1 GTR : L’ultimate track-focused driver’s Car révélée à Pebble Beach

Le système de propulsion a été entièrement revisité pour optimiser la performance sur piste ; certains composants ont été remplacés par des pièces spécialement conçues pour la course et plus adaptées aux vitesses soutenues que ces véhicules doivent être en mesure de garantir. On a en outre éliminé certaines caractéristiques du propulseur de la McLaren P1™ conçu pour être utilisé sur la voie publique afin de réduire le poids.

McLaren GTR : un châssis historique

Le Mans Memories: Part 1 – The Birth of the McLaren F1 GTR


In the first of our ‘Le Mans Memories’ video series, Ray Bellm remembers the part he played in the birth of the legendary McLaren F1 GTR.

Gordon Murray, creator of the McLaren F1, originally saw his creation as the ultimate road car, with no intention to take the car racing. Although the car used many racing technologies and designs, it was felt that the car should be a road car first, without any intent built into the creation of the car to modify it into a racing car.

However soon after the launch of the McLaren F1, the BPR Global GT Series was created. Starting in the 1994 season, the series featured racing modifications of sports cars such as the Venturi 600LM, Ferrari F40, and Porsche 911 Turbo. Viewed as a possible replacement for the defunct World Sportscar Championship, major manufacturers were taking interest in the series. At the same time, teams were also looking for faster and more capable cars for the series top class, GT1. Many teams, such as those run by Ray Bellm and Thomas Bscher, seeing the potential in the McLaren F1 road cars, turned to Gordon Murray in an attempt to convince him to offer factory backing on racing versions for the BPR series.

Finally, Murray relented and agreed to modify the F1 into a racing car, agreeing to build several chassis for competition in the 1995 season. An unused F1 chassis which was meant to become #019 was taken by McLaren and extensively modified by the company as a developmental prototype. Because of the similarity to a race car, extensive modification was not needed to actually turn the F1 into a racing car. Bodywork modification saw the addition of various cooling ducts, most noticeably a large one in the center of the nose and two placed in the location of the storage lockers on the side of the car. A large adjustable downforce wing was added to the back. The interior was merely stripped of all luxuries and given a full racing cage. Carbon brakes replaced the stock units. Because of the rules at the time, the BMW S70 V12 engine was required to use an air restrictor to limit horsepower to around 600 hp, actually making the racing car less powerful than the road car, yet faster and more nimble due to a lowered overall weight. Features such as the central seating position, gull-wing doors, and even the stock gearbox were retained.

A total of nine chassis would be built for the 1995 season, with #01R being retained by the factory as a test mule, except for a one-off use by Kokusai Kaihatsu Racing at the 24 Hours of Le Mans. British team GTC Racing received two F1 GTRs, with a third being used to replace a destroyed car. David Price Racing, BBA Competition, Mach One Racing, and Giroix Racing Team would all receive one chassis each, while the final chassis, #09R, was sold to Hassanal Bolkiah, the Sultan of Brunei, for his car collection.

At Le Mans 1995, McLaren obtained victory and the highest practice top speed of the year, reaching 381 km/h (236.742 MPH) on the Mulsanne Straight.

McLaren F1 GTR #06R : source d’inspiration pour une nouvelle génération

1995 McLaren F1 GTR and 2015 McLaren P1 GTR - avant

1995 McLaren F1 GTR and 2015 McLaren P1 GTR – avant

1995 McLaren F1 GTR and 2015 McLaren P1 GTR - profil avant

1995 McLaren F1 GTR and 2015 McLaren P1 GTR – profil avant

Pour répondre à la demande de certaines écuries, la version de course McLaren F1 GTR ’95 est produite en 1995. Elle est tout spécialement destinée aux courses d’endurance sur des circuits tels qu’Hockenheim, Silverstone, Helsinki et Mugello. Étant dotée d’un appui aérodynamique beaucoup plus important que la version de route, la GTR dispose d’une vitesse maximale moindre, mais bénéficie d’une tenue de route exceptionnelle. De plus, la gestion moteur, les suspensions, la carrosserie et l’intérieur sont modifiés. Des brides à l’admission d’air limitent la puissance à 447 kW (607 ch) pour satisfaire aux règlements de course.

Elle remporta les 24 heures du Mans 1995. Quatre autres GTR ’95 finirent troisième, quatrième, cinquième et treizième lors de cette même course.

La McLaren F1 GTR châssis #06R, moteur BMW S70 6.1L V12, puissance 607 ch. a remporté plusieurs victoires pendant les saisons 1995 et 1996 avec Harrods Mach One Racing et, parmi les exemplaires de la McLaren F1 GTR, et elle est celle qui peut compter sur une plus grande « ancienneté de service » dans le monde du sport automobile. La #51, parrainée par Harrods, est l’une des sept McLaren F1 GTR qui participèrent aux 24 Heures du Mans en 1995 où elle se hissa sur le podium grâce à Derek Bell, plusieurs fois lauréat au Mans, ainsi que grâce à son fils Justin et à Andy Wallace. Ils ont terminés la course à la seconde place, derrière Yannick Dalmas, qui remporta la première place des 24 Heures du Mans, au volant de la McLaren F1 GTR #59, prenant ainsi la tête du peloton des cinq McLaren F1 qui ont dominés cette course.

McLaren F1 GTR - 1995-2015 - intérieur

McLaren F1 GTR – 1995-2015 – intérieur

McLaren P1 GTR - 2015 - intérieur

McLaren P1 GTR – 2015 – intérieur

L’année suivante l’équipe connut une autre saison victorieuse. Oliver Grouillard s’ajouta à Derek Bell et à Andy Wallace dans la formation participant aux 24 Heures du Mans et une sixième place tout à fait respectable fut ainsi obtenue. L’équipe enregistra une autre victoire à Silverstone lors du championnat Global GT Endurance.

1995 McLaren F1 GTR and 2015 McLaren P1 GTR - profil

1995 McLaren F1 GTR and 2015 McLaren P1 GTR – profil

1995 McLaren F1 GTR and 2015 McLaren P1 GTR - arrière

1995 McLaren F1 GTR and 2015 McLaren P1 GTR – arrière

Bonus : Photos historiques – McLaren F1 GTR – châssis #06R

McLaren Series

Ultimate Series : le troisième et dernier niveau de la gamme de modèles McLaren. La McLaren P1 GTR rejoint la McLaren P1 dans la McLaren Ultimate Series. Cette gamme exclusive fait de l’aérodynamique, de la réduction de poids, de la conception du châssis et du système de propulsion ainsi que de l’utilisation de matériaux avant-gardistes, une priorité absolue.

McLaren a maintenant structuré sa gamme sur trois niveaux sous des noms différents : Sports Series, Super Series et Ultimate Series.

La Sports Series constitue le modèle d’entrée de gamme de l’offre McLaren et fera ses débuts au mois d’avril au Salon International de l’Auto de New York (NYIAS 2015). Le cœur de l’offre McLaren est la Super Series, qui se situe juste au-dessus de la Sport Series, et qui comprend la 650S, la 625C (pour le marché asiatique), ou encore la 675LT, qui a été annoncée tout récemment et qui sera présentée en première mondiale au Salon de Genève.

McLaren Geneva 2015

La version de production de la McLaren P1 GTR sera présentée en première mondiale en même temps que la McLaren 675LT, lors de la conférence de presse le mardi 3 mars 2015 à 12h15 CET (11h15 GMT) sur le Stand McLaren, lors du 85ème Salon de l’Auto de Genève.

MAJ 04/03/2015 :

Chris Goodwin on the McLaren P1™ GTR – Geneva Motor Show 2015


McLaren Automotive Chief Test Driver Chris Goodwin on the ultimate track focused driver’s car.

Source et images :
McLaren Automotive

The following two tabs change content below.

Ewen LJ

Team Principal - Fondateur du concept-site superblog DESIGNMOTEUR. Web designer, entrepreneur, passionné par le web, la photographie entre autres et les voitures... depuis toujours soit depuis +25 ans. Depuis octobre 2012, J’écris quelques mots en tant que passionné de l’automobile, de la moto et des sports mécaniques, en axant mes sujets sur le design automobile, la motorisation du véhicule, la communication visuelle des constructeurs, le marketing de la marque, sur l'Économie de l'industrie automobile et sur d'autres thèmes tels que la Mode, l'Art, le Cinéma, le Jeu Vidéo et ses relations avec l'Automobile.

Quelques questions à propos du site pour connaitre vos avis :

Sondage DM été 2016


Comments are closed.