Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR » Moto » Coupes Moto Légende 2016 : vitrine de notre héritage – Dijon-Prenois – 21 au 22 mai

Coupes Moto Légende 2016 : vitrine de notre héritage – Dijon-Prenois – 21 au 22 mai


Le grand moment des Coupes Moto Légende 2016 approche. C’est donc ce weekend ! Comme tous les ans au mois de mai, l’événement dénommé Coupes Moto Légende investie le circuit de Dijon-Prenois pour quelques jours. Pour la 24ème édition, le rendez-vous coup de feu est donné le 21 et 22 mai 2016.

Moto Légende ?

C’est la question qu’il faut se poser. Le terme « Moto Légende » fait prendre tout son sens au rassemblement. Si l’on est connaisseur, la coupe Moto Légende est un mythe dans le milieu des anciennes motos et prend place depuis 1993. Cependant le rassemblement n’a lieu à Dijon que depuis 2004, avant cela de 1993 à 2003 le rendez-vous était donné sur l’autodrome de Linas-Montlhéry dans l’Essonne.

Son nom de « Moto Légende » vient de son créateur le magazine Moto Légende qui prône la moto vintage.

Pour ce qui est de l’édition de cette année, les motos présentes sont datées d’avant 1988 et non plus inférieures à 1985 comme lors de la dernière édition.

« En 1994, les éditions LVA (LA VIE DE L’AUTO) réunirent centaines d’amateurs de motos anciennes autour du circuit de Linas-Montlhéry. Après dix ans d’évolution, et une fréquentation de 30 000 passionnés, les Coupes Moto Légende sont devenues l’incontournable rendez-vous annuel des amateurs de motos de collection. La fermeture du circuit de Montlhéry à ce type de manifestation amena ses organisateurs à chercher un nouveau site. »


« C’est à Dijon-Prenois que, en 2004, les Coupes Moto Légende trouvèrent un nouvel espace pour poursuivre leur développement. Nous avons retrouvé depuis 2008 une fréquentation similaire aux meilleures éditions de l’époque. En 2008, les Editions LVA ont mis en place, parallèlement aux démonstrations sur la piste, le Rallye Touristique de Côte-d’Or, en partenariat avec le Conseil départemental. »

Coupes Moto Légende 2016 - circuit

Coupes Moto Légende 2016 – circuit

Les Coupes Moto Légende ont pour but d’encourager la sauvegarde de la moto de collection, et préserver le patrimoine culturel qu’elle représente au travers d’une manifestation unique en Europe :
– Démonstrations (sans chronométrage ni classement) sur deux pistes
– Présence de champions du monde et de pilotes de Grands-Prix
– Rassemblements de clubs
– Village marchands avec bourse d’échanges et la présence de
– Rallye touristique de Côte-d’Or
– Une vente aux enchères
– Animations proposées par les Éditions LVA et La Boutique du Collectionneur


« Les Éditions LVA organise aussi en novembre le Salon Moto Légende qui accueille quelque 30 000 visiteurs au Parc Floral de Paris. En 2016, la 19e édition accueillera une exposition centrale et plusieurs exposition thématiques. Un grand marché avec plus de 200 exposants proposent motos, pièces détachées, refabrication, figurines, vêtements ou objets insolites. Une soixantaine de clubs contribuent la réussite de ce grand salon en exposant des motos, en célébrant un anniversaire et partageant conseils et anecdotes.


Constructeurs et partenaires profitent de ce podium exceptionnel pour présenter des modèles, célébrer un anniversaire ou communiquer sur leurs nouveautés. Une ambiance unique et passionnée à retrouver pour découvrir tout ce que l’industrie mondiale de la motocyclette a produit de plus original, de plus exceptionnel, de plus beau. »


L’événement Moto Légende 2016 et porte le double thème de l’évolution et de la nouveauté.

Les participants, collectionneurs comme particuliers nous présentent des machines (motos de séries, de Grand Prix, les side-cars et les motos du rallye touristique de Côte d’Or) remises en l’état, avec des pièces d’origines.

Donc autant le dire franchement : si on n’aime pas les anciennes et la vieille mécanique, il ne vaut mieux pas y faire un tour ! Mais chez DM, on apprécie tout ça, mais au lieu de parler « d’ancienne », on utilise le terme ‘heritage’ afin de présenter les véhicules de notre culture. Notre héritage de notre génération.

circuit de Dijon-Prenois

Le circuit automobile de Dijon-Prenois est un circuit français de course automobile situé à Prenois près de Dijon. L’inauguration du Stade automobile de Dijon-Prenois, avec un tracé initial de 3,289 km, a eu lieu le 26 mai 1972. En 1975, sa longueur est portée à 3,801 km. De nombreuses courses d’endurance se disputèrent sur le circuit. Antérieurement les courses de Sports-Prototype se déroulaient à Dijon-Longvic depuis 1969.

Actuellement, le circuit de Dijon-Prenois accueille des épreuves historiques (Grand Prix historique de Bourgogne, Grand Prix de l’Âge d’Or, …), des épreuves nationales (Super Série FFSA, championnat suisse), ainsi que des compétitions de motos.

Coupes Moto Légende 2016 - carte / map

Coupes Moto Légende 2016 – carte / map

Moto Légende 2016

12 catégories selon la puissance et l’ancienneté de la moto :

  • Série A (motos de GP, 50 à 350 cm3, jusqu’à 1988)
  • Série B (motos de GP, 350 à 750 cm3, jusqu’à 1988)
  • Série C (motos des origines à 1930, solo et side)
  • Série D (motos de 175 cm3 et plus, 1931 à 1945, solo et side)
  • Série E (motos de 125 à 350 cm3, 1946 à 1968)
  • Série F (motos de 350 cm3 et plus, 1946 à 1968)
  • Série G (motos de série 125 à 350 cm3, 1969 à 1988, strictement conforme à l’origine)
  • Série H (motos de série plus de 350 cm3, 1969 à 1976, strictement conforme à l’origine)
  • Série I (motos de série plus de 250 cm3, 1977 à 1988, strictement conforme à l’origine
  • Série J (motos de type endurance plus de 250 cm3, 1969 à 1988)
  • Série K (side-cars de course, châssis conventionnel, 1946 à 1988)
  • Série L (motos de type café-racer, de 350 cm3 et plus, 1950 à 1988)

Trois nouveautés cette année :
– Une série dédiée aux café-racers de 1950 à 1988.
– La date limite de mise en circulation des motos pour participer aux
démonstrations est passée de 1985 à 1988.
– Un second circuit accueillera les cyclos et motos de petites cylindrées
de 50 à 200 cm3 de 1945 à 1988 dans la limite de 25 ch.

On peut voir que, cette année une nouvelle catégorie prend place sur le circuit avec les café-racers, datés entre 1950 et 1988, sont à l’honneur. Ces motos au look particulier forment maintenant la série ‘L’ et soumis aux mêmes conditions que les autres catégories.

Les café quoi ..?

Poses tes fesses qu’on t’expliques.

Le terme Café-racer désigne des motos au style vintage, qui sont actuellement très en vogue.

Très ! Tellement, que nombreux artisans mécaniciens de talent réalisent des chefs-d’œuvre mécaniques. Tellement, que chez DM, on en parle sur un site dédié dénommé DM UNDERGROUND avec Jimmy, DM Team Specialist.

Précisément et techniquement, le Café racer (traduction littérale : coureur de café – également prononcé « caff »), est un type de moto aussi bien qu’un type de motocycliste. Il désigne généralement une moto monoplace au style rétro, possédant un guidon bas, et très peu de carénage.


Autre nouveauté aux Moto Légende 2016, les cyclos et les petites cylindrées (en dessous de 200cc) tournent ce week-end sur la piste de kart du circuit de Dijon-Prenois et ont elles aussi droit à une vente aux enchères.

« Pour la première année aux Coupes Moto Légende une vente aux enchères sera organisée. Ce rassemblement d’amoureux de deux-roues de collection et d’exception est le lieu idéal pour organiser cet évènement qui se tiendra le samedi 21 mai 2016 à 19 h. Quelque 70 motos et objets d’art seront proposés par la maison de ventes Carvajal. Ils seront exposés le samedi de 9 h à 18 h. »

2016 années des anniversaires

Les 40 ans du Challenge Honda

« Pour beaucoup, le Challenge Honda correspondait à un rêve de jeunesse, rêve qui a duré quatre ans, de 1976 à 1979. La 125 S3 fut la première machine choisie pour disputer le Challenge Honda-France à sa création. La version « challenge » arborait un carénage intégral, une selle à dosseret, une paire de guidons bracelets et un jeu de commandes reculées. Aujourd’hui les membres du Challenge sillonnent les manifestations pour faire revivre une époque où tous les rêves semblaient bien accessibles. »

Festivités BMW

Chez les constructeurs présents à Dijon ce week-end, c’est la fête puisque la ,Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft’ souffle ses 100 bougies.

==> BMW VISION NEXT 100 concept célèbre le centenaire BMW Gute Geburtstag & THE NEXT 100 YEARS


Concernant, BMW motorrad la filiale moto de la firme basé à Munich, n’aura quand à elle « que » 93 ans.

Festivités MotoBécane

Les motos BMW seront accompagné sur le circuit par une vingtaine de MotoBécane LT3, qui fêtent leurs 40 ans.

« En 1976 naissaient la Coupe Motobécane et la LT3 éponyme. Cette version spécifique, taillée comme un super racer, arborait un carénage, un ensemble selle-réservoir en polyester et des commandes reculées. Elle aimait bien en découdre sur les circuits et ne craignait pas grand monde dès que ça tournait. »

Business de MotoBécane

MotoBécane ? De nos l’entreprise est dénommée MBK industrie précédemment Motobécane-Motoconfort. C’est un constructeur français de deux-roues fondé en 1924. Aujourd’hui c’est une filiale de Yamaha.

Charles Benoît et Abel Bardin conçoivent leur premier motocycle, la MB1, puis grâce au soutien financier, administratif et technique de Jules Bénézech, le 11 décembre 1924, les ateliers de la Motobécane à Pantin sont créés en sort la Motobécane, un modèle à fourche pendulaire non amortie équipé d’un moteur deux-temps bicylindre de 175 cm3 à transmission par courroie. Ce modèle très simple se vendra jusqu’en 1929.

En 1975, Motobecane-Motoconfort prend le contrôle de son concurrent VéloSoleX et rapatrie sa fabrication dans une de ses usines à Saint-Quentin.

En 1969, Motobécane présente la 125 Standard bicylindre 2-temps, il s’agit d’une tentative pour revenir sur le marché monopolisé par les machines japonaises. Elle sera suivie par les modèles Luxe, LT, LT1, LT2 puis LT3. Ces machines se distinguent par leur moteur à cylindres en alliage d’aluminium revêtu de chrome dur et par leur allumage électronique, suspendu sous un original mais excellent cadre double berceau. Au fil du temps le succès commercial s’émousse devant les progrès fulgurants d’esthétique, de finition et d’équipement de la concurrence from Japan!

Les 125 cm3 Motobécane progressent rapidement sur le plan technique, la puissance du moteur est portée à 16 chevaux à partir de la LT1, avec le fameux segment en « L » en tête de piston assurant un taux de compression supérieur à 10/1 contre 6,5/1 pour la concurrence nippone, des améliorations de la partie cycle qui accroissaient sa tenue de route et de confort.

Les motos évoluent peu sur le plan esthétique, notamment sur le non-renouvellement des couleurs avant la sortie de la LT3.

En 1975, la sortie de la LT3 apportera un remaniement esthétique, frein avant à disque, fourche Ceriani, un nouveau design du réservoir, un garde boue avant peint et de nouveaux compteurs et compte-tours. Ce modèle est disponible en trois coloris, bleu Pyrénées, orange Roussillon et vert Normandie. En 1976, Motobécane lance la version LT3 coupe : modèle coupe tôle, puis en 1977 une version polyester. Elle sera championne du monde sur circuit en 1977.

Motobécane tentera aussi en 350 cm3, avec une trois-cylindres deux-temps, cinq vitesses, fortement inspirée des modèles Kawasaki et présentée aux salons 1972 de Cologne et de Paris.

En 1983, Motobécane est en faillite et Xavier Maugendre, qui vient d’être déchargé par Kawasaki de l’importation de cette marque en France et ancien président de la chambre syndicale française des importateurs de motos, se porte repreneur avec quelques associés en créant une SA au capital de 250 000 francs.

Motobécane devient MBK Industrie

La société change de nom pour devenir MBK Industrie et après quelques péripéties des investisseurs sont trouvés. MBK Industrie est chargée par le gouvernement de relancer une moto française et notamment la marque BFG, ce qui tournera court.

Les capitaux sont pour 60 % français, dont 20 % proviennent d’instances régionales de la Picardie. Les 40 % « étrangers » restant sont répartis entre Yamaha, deux importateurs de Yamaha (Sonauto, alors importateur entre autres de Yamaha en France et d’Ieteren en Belgique) et le constructeur de deux-roues allemand Sachs qui cherche un débouché pour ses moteurs. Mais la situation de MBK est difficile du fait de la chute générale du marché des cyclomoteurs que ne suffit pas à compenser la percée dans la bicyclette – notamment le bi-cross (nombreux titres de champion du monde) et le mountain bike.

MBK Industrie filiale de Yamaha

En 1986, une augmentation de capital majoritairement réservée à Yamaha donne à cette firme le contrôle de MBK. La situation se redressera par la production de modèles Yamaha dans l’usine de Saint-Quentin, dont une partie, essentiellement des scooters, est vendue en France sous la marque MBK.


Revenons à nos motos et à l’événement Motos Legendes !

La moto française à l’honneur

L’édition 2016 met en lumière la moto française. Sur place dans une exposition d’une vingtaine de motos rares telles que Alcyon, AMC, Terrot ou encore Kœhler-Escoffier, il est donc possible de les admirer dans leur état d’origine.

Alcyon ?

La production des bicyclettes Alcyon commence en 1902, celle des motocyclettes en 1904 avec la fabrication d’un modèle à moteur ZL. Alessandro Anzani est champion du Monde de moto en 1905, sur un modèle à moteur Buchet.

La même année l’équipe cycliste Alcyon est créée. La marque équipe de plus nombre d’autres coureurs cyclistes. Les bicyclettes Alcyon ont gagné 14 tours de France, 12 Paris-Roubaix et 13 Bordeaux-Paris. Petit fabricant de la banlieue ouest de Paris, Alcyon est l’un des plus titrés. Les succès enregistrés chaque année lors du tour de France lui valent le surnom d' »intrépide Alcyon ».

Par la suite, Alcyon acquiert différentes marques comme Cycles Thomann (1911), Armor, Labor, Olympique Cycles et La Française (1924).

En 1954, Alcyon sera racheté par Peugeot et la marque disparaitra du marché du fait de son intégration.

AMC ? Ateliers de Mécanique du Centre

Les Ateliers de Mécanique du Centre étaient une société de Clermont-Ferrand construisant des moteurs de motos de 1942 à 1957, développés par les frères Louis et Henri Chartoire.

Spécialisés à l’origine dans la fabrication de machines outils, les moteurs des Ateliers de Mécanique du Centre s’illustrèrent par leur robustesse, leur finition. Ils étaient appréciés également pour leur facilité de montage / démontage.

La compétition a permis de développer les qualités du moteur et d’assoir sa bonne réputation.

Les moteurs AMC 125 cm³ se sont particulièrement illustrés lors du 21ème Bol d’Or (Autodrome de Linas-Montlhéry, juin 1949.

Terrot ?

Terrot est une entreprise de construction d’engins mécaniques, fondée en 1887 par Charles Terrot à Dijon, filiale à l’origine d’une société allemande (toujours existante) spécialisée dans les métiers à tricoter.

Terrot sera absorbée en 1959 par Peugeot, qui est principalement connue à l’époque pour ses motocyclettes 125 et 250 cm3. Ce fut également un important fabricant de bicyclettes (150 par jour ouvré) qui fit aussi une brève tentative dans l’automobile avec une voiturette dans les années 1910. Il y eut aussi durablement une activité marginale de fabrication de landaus et poussettes.

La marque remporta les 24 heures du Bol d’or en 1934 et exporta des machines jusqu’au Japon. Il y eut aussi une société espagnole jusqu’aux années 1970, spécialisée dans les petites cylindrées TorroT dont TerroT est à l’origine.

En dehors de Motobécane, spécialisé dans les cyclomoteurs, Terrot est le plus gros constructeur historique français de deux-roues motorisés de moyenne et grosse cylindrée (600 000 exemplaires vendus).

On estime qu’aujourd’hui, 20 000 Terrot et Magnat-Debon existent toujours, et font la joie de leurs propriétaires lors de sorties motos anciennes.

Rachat de Magnat-Debon en 1922, et production de modèles sous les deux noms jusqu’à la fin avec deux réseaux commerciaux faussement concurrents.

Fabrication de motos et de scooters à Dijon jusqu’en 1959, puis transfert chez Automoto à Saint-Étienne.

Arrêt définitif de la fabrication de motocyclettes et vélomoteurs en 1962.

Quelques modèles (Rallye, Tenor…) portent la marque Peugeot pendant quelque temps (certains modèles portent le sigle Terrot jusqu’en 1964-65), et commercialisation de motos Peugeot jusqu’en 1970. Des cycles sous la marque Terrot sont commercialisés jusqu’au début des années 1970.

L’usine fabrique des moteurs « Indenor » puis des pièces mécaniques pour Peugeot jusque dans les années 1990 puis elle est cédée à la société KSDSE (Koyo Steering Dijon Saint-Etienne), qui l’occupe encore aujourd’hui.

À ce jour, la façade principale avec l’inscription « Terrot » est classé aux monuments de France.

Kœhler-Escoffier ?

Koehler-Escoffier est une marque française de motos, fondée par Marcel Koehler et Jules Escoffier, en 1912.

La marque construisit un moteur surnommé la mandoline, un 500 cm3 culbuté V-twin.

La société est rachetée en 1922 par Raymond Guiguet. Cette année est aussi marquée par la fabrication d’une motocyclette 500 cm3 monocylindre et d’une 1 000 cm3 bicylindre.

La société lance la fabrication de moteurs 4 soupapes par cylindre dès 1926.

Elle est rachetée par Monet-Goyon en 1929, puis disparaitra en 1957.

Marcel Koehler est l’un des cofondateurs en décembre 1939 de la société Facel, qu’il dirigea jusqu’à l’arrivée de Jean Daninos en 1945, lequel, passionné de rapides et luxueuses automobiles, créa en 1954 la marque de prestige française Facel-Véga.

==> De Facel Vega à Facellia Automobiles, l’automobile de luxe en France, news d’anciennes futuriste


Welcome Drivers!

Pour les fans de pilotes,

Freddie Spencer, surnommé « Fast Freddy », pilote de Grand Prix motocycliste américain, trois fois champion du Monde

Phil Read, septuple champion du monde, le premier pilote à remporter le championnat
du monde dans les catégories 125, 250 et 500 cm3

Jim Redman, premier pilote à remporter trois victoires en GP (125, 250 et 500), six titres mondiaux en 250 et 350 3

Hubert Rigal, pilote double vainqueur du Tour de France moto et triple champion du monde

Pier Paolo Bianchi, FIM 125cc world championships 1976 & 1977

Steve Baker, premier pilote américain à décrocher un titre de champion du monde de vitesse catégorie 750 cm3 en 1977

Jan de Vries, premier pilote néerlandais à devenir champion du monde en 50 cm3, deux titres de champion du monde, en 1971 et 1973.

Éric Saul, pilote de vitesse moto, organisateur organise des compétitions de motos d’époque avec son association l’ICGP pour International Classic Grand Prix

Bruno Kneubühler, pilote trois fois vice-champion du monde

Gérard Coudray vainqueur championnat de France 750 en 1978, deux titres de champions du monde endurance en 1984 et 1985

Jean-François Baldé, 5 victoires et 26 podiums en Grand Prix

Jean-Claude Chemarin, quadruple vainqueur du Bol d’Or en catégorie reine, vainqueur en 500 cm3 en 1970 et titre de Champion d’Europe d’endurance moto en 1976 et 1982

Ron Chandler, titre de GP en 1966 en 500 cm3, in 1967, Chandler won the prestigious ‘King of Brands’ title race.

…nous font l’honneur d’être présents sur leurs machines ainsi que pour certains une séance dédicaces.

« Durant deux jours, les pilotes les plus aguerris participeront aux démonstrations sur circuit. Champions du monde, vainqueurs de Grand Prix, ils s’amuseront à revivre leur grande époque pour le plaisir des spectateurs. Ils prendront la piste en séries A et B (les motos de GP de 50 à 750 cm3 jusqu’à 1985) aux côtés de pilotes de Grands Prix ou d’endurance. »


L’ambiance aux Coupes Moto Légende – Teaser


Réservez votre week-end des 21 et 22 mai 2016 pour ce grand rassemblement européen de motos de collection, à Dijon-Prenois.

« Les 21 et 22 mai 2016 se tiendra la 24ème édition des Coupes Moto Légende. Sur le circuit de Dijon-Prenois, retrouvez : un millier de motards en piste répartis en douze séries regroupant des motos des origines à 1988, une nouvelle série dédiée aux café-racers, des champions du monde, des modèles d’exception au sein de la centaine de clubs, un village marchands regroupant boursiers et professionnels et de nombreuses animations… sans oublier le Rallye Touristique de Côte-d’Or. »


« La piste de karting accueillera les cyclos et motos de petites cylindrées de 50 à 200 cm3 de 1945 à 1988 (limite 25 ch) et une vente aux enchères sera organisée. Ne ratez pas ce week-end 100% motard ! »


Pour plus de renseignements sur l’événement il faut se rendre sur le site officiel : coupes-moto-legende.fr


Source et images :
coupes-moto-legende.fr

…et synthèse des pages Wikipedia respective.


The following two tabs change content below.

Fiona Rodrigues

Photographe de 20 ans, je baigne dans les moteurs depuis mon enfance ! Principalement fan de motos et de voitures anciennes.

Quelques questions à propos du site pour connaitre vos avis :

Sondage DM été 2016


Comments are closed.