Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR » Auto » McLaren 675LT : moteur V8 de 3,8 litres bi-turbo : le 0 à 100 km/h en 2.9 secondes avec 675 ch.

McLaren 675LT : moteur V8 de 3,8 litres bi-turbo : le 0 à 100 km/h en 2.9 secondes avec 675 ch.


La McLaren 675LT sublime s’affiche et se prépare pour Geneva, pour rester encore chez McLaren, vu qu’hier on a découvert le jeu entre la P1 GTR et la F1 GTR sur la piste du circuit de Cadwell Park, aujourd’hui, découvrons la McLaren sur base de la 650S dans une version encore plus légère, afin de viser le moins de 3 secondes au 0 à 100 km/h… par la magie et la performance du fidèle M838T ici développée pour parvenir à 675 ch.

McLaren Super Series 675LT

La McLaren 675LT sera présentée en première mondiale au 85ème salon de l’automobile de Genève, en mettant l’accent sur ses performances, son poids allégé et l’expérience de conduite unique, autant d’attributs clés proposés par ce modèle « Longtail ». Disponible seulement en coupé et bien qu’homologué pour la route, la 675LT sera le modèle le plus orienté piste de la McLaren Super Series, avec un rapport poids/puissance de 549 ch par tonne qui défie toute concurrence.

McLaren Series

McLaren a maintenant structuré sa gamme sur trois niveaux sous des noms différents : Sports Series, Super Series et Ultimate Series.

La Sports Series constitue le modèle d’entrée de gamme de l’offre McLaren et fera ses débuts au mois d’avril au Salon International de l’Auto de New York (NYIAS 2015). Le cœur de l’offre McLaren est la Super Series, qui se situe juste au-dessus de la Sport Series, et qui comprend la 650S, la 625C (pour le marché asiatique), ou encore la 675LT, qui sera en première mondial mondiale au Salon de Genève. L’Ultimate Series concerne la McLaren P1 GTR

La McLaren 675LT s’annonce à Genève

The McLaren 675LT to debut in Geneva


McLaren 675LT is set for Geneva unveil.


McLaren 675LT is set for Geneva unveil. Part 2.

Le moteur de la McLaren 675LT

Propulsé par le V8 de 3,8 litres biturbo, le moteur M838TL du véhicule offre une accélération de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes seulement, avec un couple moteur bien contrôlé qui garantit une traction optimale dans les départs arrêtés. L’accélération continue jusqu’à atteindre les 200 km/h en 7,9 secondes et atteindre une vitesse maximale de 330 km/h.

McLaren 675LT - vitre moteur

McLaren 675LT – vitre moteur

Ce n’est qu’une des modifications apportées qui ont permis au véhicule d’enregistrer un poids sec de 1 230 kg. Le moteur M838TL compte plus de 50% de nouveaux composants par rapport au M838T, le moteur de la McLaren 650S de base. Avec un moteur V8 modifié en mesure de développer, comme son nom l’indique, une puissance de 675 ch, la 675LT présente un étonnant rapport poids/puissance s’élevant à 549 ch par tonne.

Moteur M838T - McLaren

Moteur M838T – McLaren

Lire : McLaren P1 + MP4-12C + M838T avec 25 chevaux en plus = 650S by McLaren

Le design de la McLaren 675LT

McLaren 675LT - profil avantMcLaren 675LT - profil avant

McLaren 675LT – profil avant

La 675LT est produite en cinq versions exclusives « By McLaren », qui comprennent quatre couleurs de carrosserie uniques et absolument inédites : Silica White, Delta Red, Napier Green et Chicane Grey sont autant de nouvelles nuances de peinture spécialement formulées pour la 675LT. La gamme des couleurs disponibles en exclusivité pour ce modèle est complétée par le célèbre McLaren Orange.

Les premières images révèlent un côté inédit, « plus sombre », de la marque McLaren. Le style agressif qui caractérise cette voiture va du splitter avant plus étendu en fibre de carbone aux jupes latérales des portes et continue avec la prise d’air supplémentaire et le pot d’échappement en titane de forme circulaire, qui donnent une idée des performances du modèle le plus puissant et le plus léger de la McLaren Super Series.

McLaren 675LT - arrière

McLaren 675LT – arrière

La 675LT offre toutes les prestations d’un véhicule de course tout en étant homologuée pour la route grâce aux modifications apportées à environ un tiers de ses composants pour remplir cet objectif par rapport aux 650S Coupé et Spider dont la production continue en parallèle. Et pourtant, exactement comme pour son prédécesseur iconique – la McLaren F1 GTR « Longtail », d’où le sigle LT.

La réduction du poids a été un objectif prioritaire pendant tout le programme de développement de la 675LT et le résultat – avec un clin d’œil à sa « sœur ainée » – est une baisse de plus de 100 kg par rapport aux autres modèles de la Super Series. Cette réduction de poids est en ligne avec celle obtenue sur la McLaren F1 GTR « Longtail » de 1997 par rapport aux McLaren F1 précédentes, et ce malgré les modifications apportées à la carrosserie. L’allégement a été obtenu grâce à une utilisation extensive de la fibre de carbone pour les panneaux ainsi que de matériaux ultralégers pour le moteur, le châssis et certaines parties de la carrosserie.

McLaren 675LT - face avant

McLaren 675LT – face avant

L’aérofrein actif à l’arrière de la « Longtail » est 50 % plus large que celui dont la 650S est équipée, mais bien plus léger grâce à sa structure en fibre de carbone.

McLaren 675LT - face arrière

McLaren 675LT – face arrière

Situé au-dessous d’un pare-chocs avant entièrement redessiné, le proéminent splitter avant en fibre de carbone canalise l’air plus efficacement, en s’ajoutant à l’action des nouvelles ailes avant afin d’augmenter l’appui aérodynamique à l’avant de la carrosserie. Le flux d’air turbulent qui arrive des passages des roues avant est « nettoyé » au fur et à mesure qu’il se déplace vers l’arrière du véhicule en glissant sur les jupes latérales en fibre de carbone situées tout le long de la partie inférieure de la carrosserie. Une prise d’air subtile est intégrée devant le passage de roue arrière, au-dessous d’une autre prise d’air latérale plus imposante située derrière la porte. Les deux insufflent donc de l’air froid propre dans les radiateurs montés sur les côtés.

McLaren 675LT - profil

McLaren 675LT – profil

L’équilibre aérodynamique est optimisé par l’aérofrein actif de la « Longtail » dont la taille – comme pour la McLaren F1 GTR « Longtail » – est de 50 % plus importante que dans les autres modèles de la Super Series. Le profil redessiné converge dans les lignes des nouveaux ailerons arrière en fibre de carbone. Les deux sorties d’échappement de forme circulaire se croisent sous la carrosserie avant de déborder en position centrale juste en-dessous de l’aileron arrière. Ce système sur-mesure complété par l’utilisation du titane a permis un gain de 1,1kg et donc une amélioration des performances. La plate-forme arrière et les sections situées aux côtés des pots d’échappement demeurent exposées car elles ont été conçues pour l’évacuation de l’air chaud du compartiment moteur de la manière la plus efficace possible, alors que d’autres écopes de ventilation sont présentes dans la lunette arrière en Plexiglas léger. Un pare-chocs arrière en fibre de carbone équipé de prises d’air contribue à réduire la pression de l’air sur les roues arrière, alors que le dessin de la partie postérieure du véhicule est complété par un spectaculaire diffuseur intégré en fibre de carbone.

McLaren 675LT - jante

McLaren 675LT – jante

Longtail – dénomination historique depuis 1997

Une fois la GT homologuée, la McLaren F1 GTR ’97 put être développée. Le poids est réduit à 930 kg suivant le règlement, une boîte séquentielle Xtrac fait son apparition à la place de la Weismann classique et la cylindrée passe de 6 064 cm3 à 5 990 cm3 en réduisant la course de 87 mm à 85,94 mm. À cause de sa carrosserie allongée à l’arrière, elle reçoit la dénomination « Longtail » (« longue queue »).

Longtail – the history

With the BPR Global GT Series reformed into the FIA GT Championship in 1997, rules regarding the cars used in the premier GT1 class were altered. Homologation specials like the Porsche 911 GT1 had already proven their worth in the final races of 1996, while newcomer Mercedes-Benz was showing the potential of their new CLK-GTR in testing. McLaren was therefore forced to give the F1 extensive modification in order to be able to compete against cars which had been meant as race cars first, and not road cars like the F1.

First and foremost, the F1 required extensive modification to its bodywork in order to gain as much aerodynamic downforce as possible. Although it retained the same carbon fibre monocoque as the road car, the entire exterior of the car was purpose built. A much longer nose and tail, as well as a wider rear wing, were designed in order to maximize the amount of aerodynamic downforce, while the wheel arches were widened in order to allow for the maximum amount of grip from the tires allowed by the rules. Ground clearance was also changed to 70 millimetres (2.76 in) front and rear, rather than the 60 millimetres (2.36 in) front and 80 millimetres (3.15 in) rear clearance of the 1996-spec car.

The engine also saw extensive modification, with a stroke reduction bringing the BMW S70 V12 down to 5,990 cubic centimetres (366 cu in) in an attempt to prolong the life of the engines, while still maintaining the air restrictor-controlled 600 brake horsepower (447 kW). The stock gearbox was replaced with a new X-trac 6-speed sequential transmission.

A total of ten more GTRs were built, with none of the previous cars being upgraded to the 1997-spec. In order to be allowed to construct cars that were so radically different from the F1 road car, McLaren was forced to build production cars using the GTR ’97’s bodywork. These cars became known as the F1 GT, of which only three were built. The 1997-spec cars are commonly referred to as the « Long Tail » version due to their stretched bodywork, most noticeably in the rear.

At Le Mans 1997, the car reached 317 kilometres per hour (196.97 mph) on the Mulsanne straight. This was still slightly slower than some of the field (Porsche 911 GT1 Evo – 326 kilometres per hour (202.57 mph), Nissan R390 GT1 – 319 kilometres per hour (198.22 mph), TWR Porsche Joest LMP – 320 kilometres per hour (198.84 mph).

Le design intérieur de la McLaren 675LT

McLaren 675LT - volant intérieur

McLaren 675LT – volant intérieur

McLaren 675LT - sièges intérieur

McLaren 675LT – sièges intérieur

Dans la 675LT, l’habitacle construit autour du pilote reflète encore plus la vocation de ce véhicule. Les deux sièges baquets avec coque en fibre de carbone ultralégère, revêtus d’Alcantara dans la version standard et réalisés d’après le modèle monté sur la McLaren P1, garantissent un confort et un support inégalés sans ajouter du poids. Chacun des cinq thèmes chromatiques de la LT est complété par des intérieurs absolument dépouillés, caractérisés par des matériaux et des couleurs choisis avec attention.

La McLaren 675LT à Genève

La McLaren 675LT sera présentée en première mondiale au 85ème salon de l’automobile de Genève le mardi 3 mars 2015.

MAJ 03/03/2015 :

The McLaren 675LT: Power. A beautiful thing.


The lightest, most driver-focused, most exclusive series-production McLaren supercar ever built.

MAJ 04/03/2015

Chris Goodwin on the McLaren 675LT – Geneva Motor Show 2015


McLaren Automotive Chief Test Driver Chris Goodwin provides insight on how the ‘Longtail’ approach was applied to the new 675LT.

McLaren Press Conference at the Geneva Motor Show 2015 (Full)


The McLaren Automotive press conference at the 85th Geneva International Motor Show in full: Formula 1 presenter, Lee McKenzie is joined by Mike Flewitt – McLaren Automotive CEO and Chris Goodwin – Chief Test Driver as the McLaren 675LT is revealed along side the McLaren P1™ GTR.

Lire : McLaren F1 GTR châssis #06R des 24 Heures du Mans 1995 et McLaren P1 GTR à Genève en 2015

Source et images :
McLaren Automotive

The following two tabs change content below.

Ewen LJ

Team Principal - Fondateur du concept-site superblog DESIGNMOTEUR. Web designer, entrepreneur, passionné par le web, la photographie entre autres et les voitures... depuis toujours soit depuis +25 ans. Depuis octobre 2012, J’écris quelques mots en tant que passionné de l’automobile, de la moto et des sports mécaniques, en axant mes sujets sur le design automobile, la motorisation du véhicule, la communication visuelle des constructeurs, le marketing de la marque, sur l'Économie de l'industrie automobile et sur d'autres thèmes tels que la Mode, l'Art, le Cinéma, le Jeu Vidéo et ses relations avec l'Automobile.

Quelques questions à propos du site pour connaitre vos avis :

Sondage DM été 2016


Comments are closed.